Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment éviter l’algoneurodystrophie grâce aux séances de kinésithérapie ?

Comment éviter l’algoneurodystrophie grâce aux séances de kinésithérapie ?

Le 04 mai 2017

L’algodystrophie, aussi appelée dystrophie sympathique réflexe ou syndrome régional douloureux complexe (SRDC) peut apparaitre suite au traumatisme d’un membre (entorse, fracture, coup, infection, opération…).

Quels sont les premiers signes qui doivent attirer votre attention ?

On remarque après le traumatisme une perturbation de la circulation des liquides dans les tissus qui se marque soit par un gonflement de la région affectée, soit par des changements dans la texture de la peau, soit par des changements de la température de la peau…

Quelle aide vous apportera le drainage lymphatique manuel ?

Le drainage lymphatique manuel vous aidera en améliorant et en rétablissant une circulation normale et suffisante dans les tissus. Le drainage par votre kiné aide le liquide des tissus à circuler et recrée des voies de passage dans les tissus traumatisés. Les tissus ainsi mieux irrigués et donc mieux nourris ne se détérioreront pas précocement.

Surtout, ne pas attendre que la douleur et la perte de mobilité ne s’installent !

Les traitements sont plus efficaces lorsqu’ils sont débutés tôt. Après l’ablation du plâtre, si le médecin remarque  que « l’allure » du membre fait présager d’une circulation insuffisante, il convient de ne pas attendre que la douleur apparaisse. Il est beaucoup plus facile de prévenir que de guérir les symptômes une fois installés.

Plus le traitement débutera précocement, plus vite votre circulation sera rétablie et plus vous éviterez des complications comme l’algoneurodystrophie. C’est lors de cette première période après le traumatisme que je pourrai le mieux vous aider.