Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Comment bien choisir ses nouvelles chaussures ? Votre kinésithérapeute à Ciney vous conseille .

Comment bien choisir ses nouvelles chaussures ? Votre kinésithérapeute à Ciney vous conseille .

Le 03 novembre 2016
il est temps de changer

 

Si vous n’avez aucun problème particulier, pas de douleur à la cheville, au genou, au dos… ou ailleurs, vous vous contenterez sans doute de l’aspect esthétique de vos chaussures. Dans tous les autres cas, il va falloir regarder plus en détail.

Quels souliers choisir si j’ai des semelles orthopédiques ?

Si vous voulez que vos semelles aient un effet, il faut que la chaussure présente du corps c’est-à-dire qu’elle soit un peu résistante.

TEST : empaumez le talon de la chaussure d’une main et de l’autre l’avant pied. Tordez raisonnablement les deux en sens opposé. Si la chaussure est toute molle, elle ne servira pas de soutien pour votre semelle et donc pour votre pied. Si vous sentez une certaine consistance, résistance la chaussure convient.

Quelle hauteur de talon choisir ?

Si vous avez mal au dos, il ne faut jamais dépasser 3 à 4 cm de talon. Plus votre pied est à plat et plus il se déroule, du talon à la pointe. C’est le premier amortisseur de chocs lors de déplacements à pied. Tout ce qui est amorti au niveau des pieds ne se répercutera pas dans les autres articulations et dans le dos.

A quoi veiller si j’ai mal aux genoux ?

Dans ce cas choisissez des chaussures qui ont du corps, pas trop souples (voir TEST expliqué plus haut). Plus les souliers sont souples plus il y a de micros mouvements dans tous les sens, donc pas de maintien des pieds mais aussi pas de contrôle de toutes les autres articulations, dont les genoux.

Dans tous les cas, prenez le temps de marcher dans le magasin et d’observer les sensations procurées par la marche avec ces chaussures-là. Votre corps vous donne déjà plein d’informations. Apprenez à les écouter.

A quoi veiller si j’ai des pieds plats ?

Enfilez les chaussures à tester. Essayez de sentir comment chacun de vos pieds se pose sur le sol, sans bouger puis en marchant dans le magasin. Sentez si la chaussure augmente ou pas le basculement de votre pied sur son bord interne.

Essayez une chaussure avec un talon de 2,3 à 4 cm et sentez si cela soutien ou non votre voûte plantaire (partie centrale du pied).

Faites confiance à vos sensations.

Changer de chaussures ou les faire réparer ?

Mettez vos chaussures posées à plat à hauteur de vos yeux. Regardez-les par l'arrière.

Si le contrefort a un axe perpendiculaire au support, on peut choisir de faire réparer les talons ou les semelles. Si le contrefort est basculé d'un côté ou de l'autre,il faut changer de chaussures, la réparation du talon ou de la semelle ne corrigera pas l'axe du soutien de votre talon.

Vous avez encore d'autres questions ?

Contactez moi !